On dira de manière plus exacte : indice de refroidissement éolien (Tr). Il est calculé à l'aide d'une relation mathématique empirique, qui tient compte de la température de l'air et de la vitesse du vent : empirique puisque elle tient compte de la perception physiologique de la température qui varie d'un individu à l'autre et selon les conditions atmosphériques (vent, pluie, ensoleillement…).

La température indiquée par la Météo (Ta), dite température sous abri – est, par définition, celle mesurée avec un thermomètre placé à 1,5 m du sol dans un abri ajouré (à l'abri du soleil, du vent). En l'absence de vent, la peau est protégée par une mince couche d'air réchauffé par l'organisme et humidifié par évaporation de l'eau présente à sa surface. Lorsqu'il y a du vent, cette pellicule isolante est continuellement balayée. La peau est alors au contact d'un air à la fois plus froid et plus sec, sans cesse renouvelé. Elle s'assèche et réchauffe l'air avec lequel elle est en contact pour rétablir cet équilibre, ce qui refroidit l'organisme.

La formule (hiver) empirique est : Tr = 13,12 + 0,6215 Ta + (0,3965 Ta - 11,37) V0,16 ==> avec Ta : température de l'air en °C, et V : vitesse du vent en km/h (formule valable si Ta < 10°C et V > 4,8 km/h donc non valable pour V = 0 où Tr = Ta). La formule ne tient pas compte de l'humidité de l'air (contrairement à la formule été qui ne tient pas compte de la vitesse du vent), faible quand les températures sont basses, ni des effets propres à chaque individu. On peut évaluer la vitesse du vent à partir de quelques observations (à défaut de se promener avec un anémomètre) : 10 km/h = une girouette et les feuilles bougent ; 20 km/h = les branches bougent...

Lutter contre le froid

  1. Bien se couvrir : le ressenti est sur les parties découvertes. Plusieurs couches de vétements légers sont préférables à un vétement très épais.
  2. Ne pas trop manger mais bien manger
  3. Boire
  4. Aérer
  5. Fermer les volets dès que la luminosité baisse
  6. Prendre soin des plus vulnérables (personnes agées, enfants, malades chroniques)
  7. Attention aux médicaments