Qui était Farcot ?

Plutôt qui étaient..? Le père, Marie-Joseph (1798-1875), puis le fils Jean Joseph Léon (1824-1908), Ingénieur de l'Ecole Centrale des Arts et Manufactures (comme Gustave Eiffel), il fut surnommé l'homme aux 194 brevets (41 de 1854 à 1863, 88 de 1864 à 1873, 64 de 1884 à 1898). La Compagnie créée en 1823, par le père s'installe à Saint-Ouen en 1846 sur des terrains qui appartiennent aujourd'hui à Citroën (depuis 1924). En 1859, la compagnie devient Farcot et ses fils (Construction de machines à vapeur, machines pour forges à feu, souffleries, marteaux-pilons, locomobiles). Elle atteint son apogée en 1890.

Les pompes Farcot

Installées à Neuilly sur-Marne en 1903, elles resteront en service jusqu'en 1960 quand elles seront remplacées par des moto pompes électriques. Sur l'une d'entre elles il subsiste un médaillon indiquant Roser constructeur, un numéro 2961 et une date 25-9-52 (1852?). N. Roser était constructeur de chaudières, établi à Saint-Denis.

Les autres engins Farcot en France

  • Compiègne 1856 en fonction jusqu'à 1935
  • Bonniéres 1906
  • Angers 1855
  • Trilbardou 1865 en fonction jusqu'en 1935
  • Colombes 1895
  • Lille 1876
  • Agde 1870
  • CNAM - Paris
  • La pompe de L'Aigle (61) est au Musée Vivant de l'Energie à Chandai (61)