A compter du 12 octobre 2018, une directive européenne datant de 2014 entre en vigueur et impose aux stations-service un nouvel étiquetage du carburant identique dans tous les pays de l'UE et les pays proches (Islande, Liechtenstein, Norvège, Suisse, Turquie, Serbie et Macédoine - République de Macédoine du Nord)

 

Ainsi un simple «E», affiché devant un chiffre correspondant au taux maximum d'éthanol présent dedans (le reste est de l'essence), le tout inscrit dans un rond.

  • SP95 et le SP98 deviennent E5 (95 et 98 se réfèraient à l'indice d'octane - résistance à l'auto-inflammation. 95 nécessite un pot catalytique. Le porte-monnaie et le moteur font le reste)
  • SP95-E10 devient E10
  • Le superéthanol, devient E85. (Le moins cher mais réservé aux voitures dites FlexFuel ou munies d'un boitier électronique de conversion)

Le diesel lui sera inscrit dans un carré. C'est la lettre B (pour biodiesel de type EMAG) qui a été désignée pour le nommer

  • Le B7 remplacera l'intitulé «diesel», cela signifiant qu'il est composé de 7% de bio composant.
  • Le B10 composé de 10% de bio composant
  • Le XTL contenant du gaz naturel et de l'huile végétale

Les gaz seront inscrits dans un losange

  • LPG remplacera l'actuel GPL
  • LNG remplace le GNL
  • CNG pour le gaz naturel comprimé
  • H2 pour l'hydrogène
Ces nouveaux logos apparaîtront sur les véhicules neufs, au niveau de la trappe à carburant